Recherche dans l’intérêt des familles, une procédure disparue et c’est bien dommage

Recherche dans l’intérêt des familles, une procédure disparue et c’est bien dommage

Il faut remonter à la guerre de 14-18 pour comprendre la genèse de la recherche dans l’intérêt des familles. Cette procédure a été créée pour permettre aux familles séparées par la guerre de se retrouver après l’armistice. Un moyen bien pratique et rapide parce que les forces de l’ordre ont accès à des sources d’information que les familles n’ont pas.

rif le film

rif le film

Mais au fil du temps cette procédure a été dévoyée. Les recherches lancées ne concernaient plus seulement des personnes inquiètes de la santé de leur proche mais plutôt des parents isolés soucieux de retrouver un(e) ex-conjoint(e) qui ne payait plus sa pension alimentaire. Les généalogistes successoraux s’en sont servis également pour rechercher des ayants droits.

C’est aussi le développement des moyens de communication, dont internet, en parallèle de ces « détournements » de procédure, qui a incité les pouvoirs public à mettre fin à la recherche dans l’intérêt des familles.

La circulaire du N°83-52 du 21 février 1983 qui régissait les recherches dans l’intérêt des familles a été abrogée par une circulaire 26 avril 2013 que vous pouvez consulter sur Légifrance.

Cela ne signifie pas que toutes les recherches de personnes disparues sont suspendues. Les forces de l’ordre engagent toujours des recherches pour les enfants disparus (fugues ou enlèvements) ou pour les disparitions de majeurs jugées inquiétantes ou suspectes.

Les recherches dans l’intérêt des familles en cours ont été arrêtées immédiatement et dans cette circulaire, nos chers fonctionnaires du Ministère de l’Intérieur renvoient les familles qui recherchent leurs proches sur internet et les réseaux sociaux « qui offrent d’intéressantes possibilités ».

On a donc vu récemment apparaître sur les réseaux sociaux des pages consacrées aux personnes disparues. Voilà quelques liens sur ces pages (liste non exhaustive) :

Et c’est vrai que si cette procédure n’avait pas été supprimée, un site comme Recherche-Personne-Disparue.fr n’aurait pas vu le jour… avec sa page Facebook et Google+.

Attention cependant à la véracité de ce qui est publié sur internet. En dehors des pages plutôt sérieuses consacrées à ce thème on voit souvent circuler des avis de recherches plus ou moins fantaisistes. Un bon moyen de savoir s’il ne s’agit pas d’un faux est d’aller vérifier sur www.hoaxbuster.com.

La journée internationale des enfants disparus

La journée internationale des enfants disparus

Bien que ce site soit consacré aux recherches de personnes disparues adultes, on ne peut passer sous silence la journée internationale des enfants disparus qui a été célébrée ce 25 mai même si cette journée des enfants disparus est passée plutôt inaperçue, masquée par la fête des mères et les élections européennes qui tombaient le même jour.

Cette journée du 25 mai sert à se rappeler les noms et les visages d’enfants disparus et de témoigner de la solidarité avec les parents de ces enfants disparus.

La date du 25 mai est en référence à la disparition aux Etats Unis d’un enfant américain, Etan Patz, qui a été enlevé le 25 mai 1979 et dont la photo, pour la première fois, a été diffusée à grande échelle, sur les bouteilles de lait. Cette disparition avait causé un important traumatisme aux Etas Unis.

En France, en 2013, selon le ministère de l’intérieur, 46 789 adolescents ont fugués. La plupart sont retrouvés mais 582 disparitions ont été classées comme particulièrement inquiétantes et 379 ont été répertoriées comme des enlèvements parentaux. En moyenne, un enfant par an n’est jamais retrouvé.

La journée du 25 mai est portée par le Centre Français de Protection de l’Enfance qui accompagne les parents dans les démarches avec la mise à disposition d’un numéro de téléphone le 116000.

On peut signaler également dans ce domaine, l’organisation européenne : Missing Children Europe qui regroupe 30 ONG  (dont le CFPE) dans 25 pays européens.

Et nous tenons à souligner une initiative originale des 2 organisations précédentes, disponible sur le site Notfound.org, qui permet aux possesseurs de blog ou site internet de remplacer leur page 404 (celle sur laquelle on atterrit quand on fait une erreur de saisie d’adresse ou quand une page d’un site a été supprimée) par un avis de recherche mis à jour à chaque fois.

notfound

Par solidarité avec les parents d’enfants disparus, nous avons mis en service ce système sur notre site. Faites l’essai en saisissant volontairement une fausse adresse sur ce site.

Pour en savoir plus, un site internet est consacré à cette journée internationale des enfants disparus.